Galerie photos Contact Plan du site
FR EN DE

Notre histoire

 

En 1968, Monique arrive au Tchad pour travailler en tant qu'animatrice de Jeunesse dans le cadre des Églises Evangéliques. Mais un jour, elle se voit confier deux nouveau-nés, des jumeaux, dont la mère était morte en les mettant au monde. La tradition animiste prétend que l'esprit mauvais qui a fait mourir une mère à l'accouchement habite l'enfant qui est donc condamné à disparaître, sinon la cohésion du groupe familial ou du village est menacée. Ce premier contact avec des rites aussi cruels la détermine à sauver ces enfants. Rapidement d'autres bébés lui sont amenés, parfois de loin. Elle s'organise, dans le plus grand dénuement.

 

Un jour, sur la route de Koumra passe Jeanpierre qui "fait l'Afrique" en moto. Il restera à Koumra pour donner un coup de main à Monique qu'il épousera quelques mois plus tard. La petite cellule se structure, grandit et devient un orphelinat appelé BETSALEEL. Au début quelques amis leur envoient des dons, des colis et de l’argent. Et puis, un système de parrainage est mis en place : une famille ou un groupe s'engage pour un enfant en particulier, le prend en charge, le suit dans sa croissance et reçoit des nouvelles, chaque année une nouvelle photo... bref ce système établit des liens affectueux avec les enfants même s'ils sont lointains.
 

Les années passent, en 1983, une maison d'accueil, Eben-Ezer, est construite à Bessada à 20km de Koumra. C'est dans ce village qu'un collège fonctionne dans de bonnes conditions et que nos collégiens poursuivaient leur scolarité.
 

Jeanpierre et Monique décident de faire plus que de nourrir, scolariser et éduquer leurs enfants : une ferme est créée à Monkara à 12km de Koumra. Ce centre de formation agricole permettait, d'une part d'approvisionner l'orphelinat en légumes et d'autre part de former des jeunes à l'agriculture, à l'élevage et aux cultures maraîchères.
 

Ils montent des ateliers d'apprentissage et ont accueilli 146 enfants. Ils sont aidés par du personnel tchadien qu'ils salarient et par des jeunes volontaires venus de France et de Suisse pour une période plus ou moins longue, toute l'équipe expatriée travaille au pair.
 

En 1988, ils créent une nouvelle structure, un P.M.I. (centre de protection maternelle et infantile)  pour secourir les orphelins en les maintenant dans leur famille. Le but est  d’éduquer les mères qui rencontrent beaucoup de problèmes au moment du sevrage de leur enfant, et récupérer les enfants dénutris. Il est impératif d'améliorer l'état nutritionnel et la santé des enfants qui sont les "bras de demain".
 

En 1991, Monique et Jeanpierre montent à N'Djaména à la demande du Ministre des affaires sociales. Pour cette capitale qui comptait 800'000 habitants, il n'existait aucune structure d'accueil pour les enfants orphelins et abandonnés. C'est ainsi qu'ils ont mis en route un deuxième orphelinat appelé BÉTHANIE. Ce centre situé à 10km de la ville, abritait 65 enfants. Ils y sont d’abord accueillis jusqu'à 6 ans puis jusqu’à l’âge de 3 ans depuis 2009, après quoi ils sont réinsérés dans leur famille tout en étant suivis sur le plan médical et scolaire. Comme à Koumra, un Centre de Protection maternelle et infantile (P.M.I.) a également été ouvert à la population environnante.
 

Depuis 2012, Betsaleel a fait le choix « d’africaniser » la direction des centres au Tchad. Il n’y a donc plus d’expatriés en dehors  des visites de coordination et suivi des projets.

 

Dates clés


1969 : Création et construction du premier bâtiment
1972 : Construction de la 1ère maison familiale
1973 : Construction de l'infirmerie
1975 : Construction de l'école
1983 : Maison Eben-Ezer pour les collégiens de Bessada
1986 : Centre de formation professionnelle menuiserie et mécanique
1987 : Création de la ferme pour formation professionnelle agricole à Monkara
1988 : Construction du P.M.I. à Koumra
1993 : Début de la construction du centre Béthanie à 11 kilomètres de N'Djaména
1996 : Inauguration du Centre Béthanie à Sadjiri
1997 : Construction d'un PMI à Sadjiri
1998 : Construction du jardin d'enfant, 4 salles de classe

2008 : Mise en place de la phase 1 du projet Moringa à la ferme de Monkara, soutien de l’union européenne pour 

           2ans

2012 : africanisation des sites

2015 : revisite du projet sur N’Djamena et changement des conditions d’accueil des orphelins et travaux de  

           rénovation

2016 : démarrage du projet Centre de Vie Béthanie à N’Djamena

2017 : travaux de rénovation sur le site PMI de Koumra, renforcement des activités de sensibilisation
 

 

Association Betsaleel - Route du Seyon 1 - 2056 Dombresson - Tél. +41 (0)21 534 46 41 - - CMS-Light v2.0 © www.WebExpert.ch